"J'ai commencé à vivre aujourd'hui pour la première fois depuis le 24 février." Les premières émotions des familles de ceux qui ont été libérés de captivité

"J'ai commencé à vivre aujourd'hui pour la première fois depuis le 24 février." Les premières émotions des familles de ceux qui ont été libérés de captivité

22.09.2022 0 Par admin

Dmytro Kozatsky avec l'indicatif d'appel

Photo de DASHA_STILINSKI_

Légende des photos,

Dmytro Kozatsky avec l’indicatif d’appel « Orest » avec sa mère et sa sœur, ainsi que Kateryna « Ptashka » Polishchuk (au centre)

Dans la soirée du 21 septembre, les réseaux sociaux ukrainiens et les médias de masse ont été couverts d’une joyeuse nouvelle : plus de 200 personnes ont été libérées de la captivité russe, parmi lesquelles de nombreux défenseurs d’Azovstal, notamment des « Azovites ».

Les informations sur l’échange ont d’abord été activement diffusées sur les réseaux sociaux, puis elles ont été confirmées par les autorités ukrainiennes, racontant certains détails de l’opération.

Nous avons recueilli les premières réactions des proches et amis des personnes libérées. Ils partagent leur joie et leur peine sur les réseaux sociaux.

« Voici Pashko Lev Valeriyovych, mon mari, un héros de l’Ukraine. Il m’a promis de revenir de captivité et il a tenu sa promesse ! » – l’épouse du commandant de la compagnie « Azov » écrit fièrement sur le retour de son mari et partage leur photo commune.

Dans son prochain tweet , elle appelle au retour urgent des personnes restantes de captivité.

L’épouse du commandant du DSH « Bear » Oleksandr Kravtsov, avec l’indicatif d’appel « Bear », a publié une vidéo serrée de sa rencontre avec son mari sur Facebook.

L’auteur de la photo est Marina Ukranian, capture d’écran de la vidéo

« J’ai commencé à vivre aujourd’hui pour la première fois depuis le 24 février… Nos étoiles se sont illuminées ! Mon ours », écrit Marina.

« Mais ce n’est que ma bouffée d’air personnelle. Encore plus de nos héros sont toujours en captivité ! Par conséquent, nous continuerons le combat jusqu’à ce que chacun rentre chez lui dans sa famille ! » – Elle ajoute.

Les messages de la sœur de Dmitry « Orest » Kozatskyi rayonnent également de bonheur. Ce sont les photos d’Orest, attaché de presse et photographe du régiment d’Azov, qui a parcouru le monde et raconté l’histoire de la défense d’Azovstal.

« Voici à quoi ressemble le bonheur. Maigre, épuisé, mais vivant », a écrit sa sœur Dasha sur Instagram, publiant une photo avec lui et sa mère.

Une autre « star » d’Azovstal est présente sur leur autre photo – Kateryna « Ptashka » Polishchuk, médecin à « Azov ».

La mère de Kateryna Polishchuk, Svitlana, a déclaré à la chaîne de télévision Ternopil INTB dans un commentaire sur la façon dont elle a reçu la nouvelle de la libération de sa fille :

« (La fille) a appelé tard hier soir. Elle a dit bonjour, l’a calmée… Elle est gaie, heureuse. J’ai attendu chaque minute, chaque seconde de cet appel. »

La sœur de Mykhailo Dianov – « un homme avec un bras cassé » et défenseur de « Azovstal » – décrit sa joie à sa libération comme suit :

« La meilleure nouvelle !!! Mon cher Mishanya a été libéré !! Merci à tous ceux qui ont soutenu et aidé ! » – Alyona Lavrushko a écrit sur Facebook .

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !