Poutine a annoncé une mobilisation partielle en Russie

Poutine a annoncé une mobilisation partielle en Russie

21.09.2022 0 Par admin

Poutine

Crédit photo : Getty Images

Le chef de la Russie, Vladimir Poutine, a annoncé une mobilisation partielle en Russie pour protéger la « RPD », la « RPL » et d’autres territoires occupés en Ukraine.

« Nous parlons de mobilisation partielle », a-t-il souligné dans son allocution et expliqué que les réservistes et ceux qui ont une spécialité et une expérience militaires iront en guerre contre l’Ukraine.

Le président de la Russie a déjà signé un décret à ce sujet, les mesures de mobilisation commenceront le 21 septembre.

Il a également souligné que la Russie reconnaissait les résultats des « référendums » sur l’adhésion à la Russie, que les combattants de la « RPD » et de la « LPR », ainsi que des collaborateurs des régions de Kherson et de Zaporijia, ont décidé d’organiser du 23 au 27 septembre.

Auparavant, le chef du « DPR » Denys Pushylin avait appelé Poutine à accepter le Donbass comme faisant partie de la Russie après le référendum.

« Politique agressive de l’Occident »

Poutine a commencé son discours par les prétendus plans de l’Occident de « démembrer la Russie et de semer la russophobie ». Selon lui, « le peuple ukrainien a été transformé en chair à canon » et envoyé en guerre contre la Russie. Dans le même temps, il n’a pas précisé que c’est la Russie qui a lancé une « opération militaire spéciale » contre l’Ukraine le 24 février.

Le président de la Russie a constamment souligné qu’il était nécessaire d’aider les habitants du Donbass et de « libérer ces territoires ». Mais dans des conditions où « l’Ukraine est constamment bombardée d’armes » et où il n’y a pas de négociations, certaines solutions sont nécessaires.

C’est pourquoi le président russe a décidé d’une mobilisation partielle sur proposition du ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

Selon lui, les réservistes et ceux qui ont une expérience et des spécialités militaires seront enrôlés dans l’armée. Ils suivront une formation complémentaire. Tous mobilisés, selon le président russe, recevront les mêmes droits, statuts et paiements que les entrepreneurs militaires russes.

Le ministre de la Défense, Serhiy Shoigu, a annoncé que 300 000 réservistes devraient être mobilisés dans l’armée.

« Nous soutiendrons la décision »

Le président russe a également évoqué les « référendums » prévus sur l’adhésion à la Fédération de Russie dans les territoires occupés.

Il s’attendait à soutenir ces plans et a assuré que la Russie « fera tout pour assurer des conditions sûres pour ce » référendum « .

« Nous soutiendrons la décision », a-t-il ajouté.

Plus tôt, le ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, Dmytro Kuleba, en réponse à la nouvelle de l’organisation de pseudo-référendums, a déclaré que l’Ukraine ne changerait pas sa politique de libération des territoires occupés par les Russes, et le conseiller du chef du Le bureau du président, Mykhailo Podolyak, a déclaré que les Russes perdaient simplement du temps.

Un certain nombre de dirigeants occidentaux ont déjà déclaré qu’ils ne reconnaissaient pas les résultats de faux référendums. Parmi eux figurent le chancelier allemand Olaf Scholz, le président polonais Andrzej Duda, le premier ministre estonien Kaia Kallas et le porte-parole de la Maison Blanche ont fait une déclaration similaire.

Pertes de la Russie et de l’Ukraine

Crédit photo : presse du ministère russe des Affaires étrangères

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, dans une interview diffusée après le discours de Vladimir Poutine, a déclaré que l’Ukraine avait déjà perdu la moitié de son armée dans la guerre avec la Russie. Selon lui, il s’agit de 61 207 morts et 49 368 blessés.

Dans le même temps, a ajouté Choïgou, les pertes de la Russie dans la guerre sont de 5 937 soldats et 90 % des blessés sont déjà revenus dans les rangs.

Le ministère russe de la Défense a signalé pour la dernière fois des pertes le 25 mars. A cette époque, 1 351 morts ont été signalés.

Dans le même temps, la partie ukrainienne et des experts indépendants ont un chiffre différent pour les pertes de la Russie depuis le 24 février.

Ainsi, l’état-major général des forces armées ukrainiennes estime qu’au 21 septembre, 55 110 soldats russes sont morts en Ukraine.

Et la BBC a réussi à établir que la Russie avait perdu plus de 900 spécialistes d’élite, dont la formation a nécessité des années d’efforts et des millions de dollars.

En particulier, à partir de sources ouvertes, les journalistes ont découvert qu’au 1er septembre, 151 militaires des forces spéciales du GRU étaient morts en Ukraine, dont près d’un quart étaient des officiers (22%).

L’ Ukraine estime ses propres pertes à 9 000 personnes, dont non seulement des militaires, mais aussi des combattants Teroboron et tous ceux qui ont pris les armes. Cela a été rapporté fin août par le commandant en chef des forces armées ukrainiennes Valery Zaluzhny.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !