Comment les enfants étudieront et lequel des hommes sera envoyé à l'étranger: changements à partir du 1er septembre

Comment les enfants étudieront et lequel des hommes sera envoyé à l'étranger: changements à partir du 1er septembre

01.09.2022 0 Par admin

enseignement

Crédit photo : Getty Images

La nouvelle année scolaire dans les écoles, semble-t-il, sera colorée. La formation continuera d’être dispensée en classe et en ligne. De plus, les hommes conscrits pourront voyager à l’étranger pour des voyages d’affaires.

Nous vous disons quels autres changements attendront les Ukrainiens avec le début de l’automne.

Comment les enfants apprendront

Malgré la guerre, les enfants ukrainiens pourront retourner à l’école le 1er septembre. Mais pas partout.

Le Conseil des ministres a autorisé l’enseignement dans les écoles à condition que les écoles disposent d’abris sûrs. Pendant deux mois, le Comité d’État d’urgence a inspecté des écoles dans toute l’Ukraine. Selon les données à fin août, 59% des écoles disposent de structures de protection.

Mais la décision finale de savoir si un enfant ira à l’école appartient aux parents. Après tout, aucun abri dans l’école ne protège contre un tir direct de missile.

Dans le même temps, les parents lors de conversations avec la BBC ukrainienne ont exprimé l’hypothèse qu’il est plus sûr dans les abris anti-bombes de l’école que dans la salle de bain à la maison.

Auteur de la photo, KMDA

Légende des photos,

Voici à quoi pourraient ressembler les salles de classe dans les abris anti-bombes

Cette année, pour la première fois, le ministère de l’Éducation a proposé plusieurs options pour le processus éducatif des enfants à la fois : l’enseignement à distance, l’enseignement en présentiel avec des visites dans les écoles, ou un format mixte, lorsque les cours se dérouleront à la fois en ligne et hors ligne.

Des formules mixtes sont possibles dans les écoles où il n’y a pas assez de places dans les sous-sols pour accueillir tous les enfants.

Dans les territoires de première ligne, par exemple, dans les régions de Kharkiv et Mykolaïv, la formation se fera exclusivement en ligne. Dans la région de Rivne, 49 % des écoles commenceront à enseigner hors ligne. Les enfants qui vivent dans la zone frontalière de 40 km avec la Biélorussie n’iront pas à l’école.

Sur près de 600 écoles à Kyiv, l’éducation hors ligne commencera dans 421 écoles.

Les hommes pourront partir à l’étranger en voyage d’affaires

Crédit photo : Getty Images

Selon la décision du gouvernement, à partir du 1er septembre, les entrepreneurs et représentants d’entreprises ukrainiens pourront voyager à l’ étranger pendant une période de 7 jours.

A cet effet, le Ministère de l’Economie et le Ministère de la Statistique ont développé un projet expérimental « is Travel ».

Il peut être utilisé par des organisations à but non lucratif et des personnes morales de propriété privée. Pour cela, ils doivent répondre aux critères suivants :

  • soumettre les déclarations de revenus en temps opportun;
  • ne pas avoir d’arriérés de paiement d’EUV ;
  • payer le salaire moyen d’une personne morale ou d’une entreprise privée d’au moins 20 000 UAH.

Pas plus de 10% du nombre total d’employés, mais pas plus de 10 personnes, peuvent partir en voyage d’affaires à l’étranger.

L’entrepreneur devra également déposer 200 000 UAH à titre de dépôt sur son propre compte séquestre (compte de stockage conditionnel) à Oschadbank.

Cet argent sera restitué à l’entrepreneur après le retour en Ukraine de la personne qui était en voyage d’affaires.

Il est prévu que les participants pourront soumettre des demandes et recevoir des permis via le portail Diya.

La communauté des affaires a chaleureusement accueilli cette opportunité.

« Le moteur de la reprise économique est une entreprise active qui pense à son développement ultérieur, paie des impôts, des salaires et d’autres obligations », a déclaré l’Association européenne des entreprises.

De nouvelles règles pour les échangeurs et le lancement d’une petite privatisation

Crédit photo : Getty Images

Depuis septembre, tous les bureaux de change sont tenus d’être équipés de caméras de vidéosurveillance.

Ces exigences s’appliquent aux locaux de toutes les institutions financières non bancaires et des opérateurs postaux qui négocient des devises.

Fin juillet, la NBU a resserré les conditions de fonctionnement des bureaux de change. Tout d’abord, il leur était interdit de publier les taux de change sur les panneaux de signalisation. Ces informations ne peuvent être placées que dans les caisses enregistreuses des établissements.

A partir du 1er septembre, le gouvernement prévoit également de lancer activement le processus de petites privatisations.

Selon la résolution adoptée, comme l’a expliqué le Premier ministre Denys Shmyhal, les conditions de tenue d’enchères répétées, ainsi que le transfert de propriété à leur gagnant, seront raccourcies.

Les objets seront privatisés immédiatement avec les documents nécessaires. En outre, la méthode de détermination de la valeur devrait être améliorée, ce qui garantira un prix équitable et accélérera le processus d’adjudication, a assuré le Premier ministre.

« Dans le même temps, le principe de transparence et d’ouverture reste essentiel », a déclaré Shmyhal.

Les paiements pour les personnes déplacées continueront de fonctionner

Auteur de la photo, UNIAN

Les prestations mensuelles continueront d’être versées en septembre pour les personnes déplacées internes qui ont déjà pu en faire la demande.

Ceux qui continueront à recevoir 2 à 3 000 UAH comprennent :

  • les citoyens déplacés du territoire où se déroulent des hostilités actives ;
  • PDI dont les maisons ont été détruites ou endommagées.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !