Les Russes ont bombardé le centre de Kharkiv. Le nombre de victimes augmente

Les Russes ont bombardé le centre de Kharkiv. Le nombre de victimes augmente

30.08.2022 0 Par admin

Kharkiv

Photo de SERGEY KOZLOV/EPA-EFE/REX/Shutterstock

Légende des photos,

Kharkiv après le bombardement. Photo du 29 août

Il y a eu de violents bombardements dans le centre de Kharkiv ce matin. Le maire de la ville Igor Terekhov a annoncé huit arrivées.

Jusqu’à présent, cinq morts et sept blessés sont connus, mais le nombre de victimes pourrait être plus élevé, a indiqué le maire de la ville. Après tout, le gratte-ciel a pris feu à cause des bombardements.

L’administration régionale fait état de neuf blessés.

« Des informations ont été reçues sur l’arrivée d’un avion à côté d’un immeuble résidentiel de cinq étages, ainsi que sur l’atteinte de l’un des établissements d’enseignement préscolaire. Le tout dans le centre-ville », a écrit le maire dans un télégramme.

Photo de SERGEY KOZLOV/EPA-EFE/REX/Shutterstock

« De nouveaux bombardements sont possibles. Restez dans des abris », a déclaré Oleg Sinegubov, chef de l’OVA.

Les services d’urgence sont sur place.

La ville était calme la nuit, mais les bombardements se sont poursuivis dans la région – les Russes ont tiré des roquettes et des canons d’artillerie sur des zones peuplées près de la ligne de contact dans les districts de Chuguyiv, Kharkiv, Bogoduhiv et Izyum.

Les corps de deux femmes décédées à la suite d’un bombardement le 27 août ont été retrouvés hier dans le district de Bogoduhiv.

Photo de SERGEY KOZLOV/EPA-EFE/REX/Shutterstock

Légende des photos,

Le 27 août, il y eut aussi des bombardements

Une femme de 57 ans a été hospitalisée pour des blessures dans le district d’Izyum. Un homme et une femme, âgés de 66 et 60 ans, ont été hospitalisés dans le district de Chuguyiv.

Kharkiv a bombardé les six mois de la guerre. La ville et la région sont bombardées pratiquement tous les jours. Des dizaines de maisons ont été détruites.

Des gens meurent dans la rue, chez eux, aux arrêts des transports en commun.

Le 1er mars, la place Svoboda a été bombardée. Les bâtiments de l’administration régionale de l’État, du conseil municipal et du SBU ont été fortement détruits.

Légende de la vidéo,

Kharkiv sous les missiles russes. « La nuit la plus tragique »

Vous pouvez toujours recevoir les principales nouvelles dans le messager . Il suffit de s’abonner à notre Telegram ou Viber .