Zelensky veut prolonger la loi martiale pour trois mois supplémentaires

Zelensky veut prolonger la loi martiale pour trois mois supplémentaires

12.08.2022 0 Par admin

Zelenski

Auteur photo, Bureau du Président de l’Ukraine

Le président Volodymyr Zelensky a soumis à la Verkhovna Rada des projets de loi sur la prolongation de la loi martiale et la mobilisation générale pour 90 jours supplémentaires.

Ceci est indiqué sur le site officiel du Conseil.

Si les députés approuvent cette décision, l’Ukraine vivra sous la loi martiale jusqu’à la fin de l’automne.

Le 12 août, le chef de l’État a soumis plusieurs documents au parlement pour examen en même temps. Le premier concerne la prolongation de la loi martiale, qui expire le 23 août, pour 90 jours supplémentaires. Le deuxième décret propose d’étendre la mobilisation générale dans toutes les régions ukrainiennes à partir du 23 août.

Pour que ces décisions entrent en vigueur, elles doivent être soutenues par la majorité des députés.

Loi martiale – jusqu’à la fin de l’automne

La loi martiale a commencé à fonctionner en Ukraine le 24 février, jour de l’invasion des troupes russes. Ensuite, Zelenskyi a publié un décret correspondant valable 30 jours, c’est-à-dire jusqu’au 25 mars. À partir du 26 mars, il a de nouveau été prolongé d’un mois, puis de 30 jours supplémentaires.

En mai, le président a décidé d’imposer immédiatement la loi martiale pendant 90 jours, au lieu de la prolonger tous les mois.

Crédit photo : Reuters

Légende des photos,

La loi martiale implique des restrictions aux droits et libertés des citoyens

Les décrets de Zelensky stipulent que les droits et libertés des Ukrainiens stipulés dans les articles 30-34, 38, 39, 41-44 et 53 de la Constitution peuvent être limités pendant la période de la loi martiale.

C’est-à-dire que les droits constitutionnels à l’inviolabilité du logement, aux communications téléphoniques et à la non-ingérence dans la vie personnelle sont limités. Les référendums et les rassemblements et rassemblements sont interdits.

Le droit de grève et le droit à l’activité entrepreneuriale, ainsi qu’à l’éducation, sont limités.

Dans les conditions de la loi martiale, les conseils de défense fonctionnent, le pouvoir civil est subordonné au commandement militaire.

Aussi, dans ces conditions, l’Ukraine se retire publiquement d’une partie de ses obligations internationales.

La mobilisation se poursuivra également

La mobilisation générale a été annoncée en Ukraine également le premier jour de la guerre, le 24 février, mais immédiatement pour 90 jours. Ensuite, il a également été poursuivi.

La mobilisation opère sur le territoire de tous les oblasts et de la ville de Kyiv. Les conscrits et les réservistes sont soumis à la conscription. Sa portée et sa séquence sont déterminées par l’état-major général des forces armées ukrainiennes,

Voulez-vous recevoir les nouvelles les plus importantes dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !