Une caravane de navires transportant des céréales et du pétrole a quitté les ports ukrainiens

Une caravane de navires transportant des céréales et du pétrole a quitté les ports ukrainiens

07.08.2022 0 Par admin
  • Hugo Bachega, Kyiv, et Elsa Maishman, Londres
  • nouvelles de la BBC

un navire avec du grain

Crédit photo : Getty Images

Quatre autres navires transportant des céréales et de l’huile de tournesol ont quitté les ports ukrainiens par un corridor maritime sûr.

Des millions de tonnes de céréales sont bloquées en Ukraine en raison du blocus russe, qui a entraîné des pénuries et une hausse des prix des denrées alimentaires dans d’autres pays.

La semaine dernière, le premier navire depuis le début de l’invasion à grande échelle a quitté les ports ukrainiens.

Les cargaisons sèches, qui étaient les dernières à partir, sont dirigées vers la Turquie, où elles seront inspectées dans le cadre d’un accord conclu avec la Russie et l’ONU.

Les navires sont partis dimanche des ports d’Odessa et de Tchornomorsk et traverseront le détroit du Bosphore.

Après l’inspection, deux navires doivent accoster au large de la Turquie, tandis que les autres se dirigent vers l’Italie et la Chine.

Crédit photo : Reuters

Légende des photos,

La cargaison sèche Star Helena quitte le port de Chornomorsk

Crédit photo : Reuters

Légende des photos,

Le navire Riva Wind dans le port d’Odessa

Un autre navire vide a été autorisé à se rendre en Ukraine pour y être chargé.

Crédit photo : Reuters

Légende des photos,

Des experts de Russie, d’Ukraine, de Turquie et de l’ONU inspectent le navire marchand M/V Fulmar S à Istanbul

Les responsables ukrainiens affirment que ce sont des signes clairs que les exportations de céréales sont sûres et exhortent les compagnies maritimes à retourner dans le pays.

Dans son discours de fin de soirée samedi, le président Volodymyr Zelensky a salué la reprise des exportations, mais a noté que des risques sécuritaires subsistaient.

Dans le cadre d’un accord négocié par la Turquie et les Nations Unies le mois dernier, la Russie a accepté de ne pas attaquer les navires en transit. L’Ukraine a annoncé qu’elle emmènerait les navires dans les eaux minées.

L’accord, conçu pour 120 jours, peut être prolongé si les deux parties sont d’accord.

Le premier navire qui a quitté l’Ukraine la semaine dernière – le Razoni – a quitté Odessa avec 27 000 tonnes de maïs et se dirigeait vers le port libanais de Tripoli.

Cependant, des responsables ont déclaré que la cargaison en vrac n’accosterait pas à Tripoli dimanche comme prévu.

L’ambassade d’Ukraine au Liban a déclaré dimanche à Reuters que le navire avait été « retardé ». Il n’y a pas encore de détails sur la raison ou la date exacte d’arrivée.

Le Centre de coordination conjoint, qui a été mis en place pour superviser les exportations, a déclaré que le vol Razoni serait un vol d’essai et que son expérience serait utilisée pour affiner les procédures des vols suivants.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !