La centrale nucléaire de Zaporizhzhia "est complètement hors de contrôle" – AIEA

La centrale nucléaire de Zaporizhzhia "est complètement hors de contrôle" – AIEA

03.08.2022 0 Par admin

Un soldat russe à la centrale nucléaire en mai

Photo par ANDREY BORODULIN/AFP

Légende des photos,

Un soldat russe à la centrale nucléaire en mai

Le chef de l’Agence internationale pour l’énergie nucléaire a déclaré que la centrale nucléaire de Zaporijia « est complètement hors de contrôle ».

« Tous les principes de sûreté nucléaire ont été violés », a déclaré Rafael Grossi à l’Associated Press.

L’installation, détenue par l’armée russe depuis début mars, est la plus grande centrale nucléaire d’Europe.

Grossi a déclaré que son équipe était prête à visiter la station depuis deux mois.

Mais jusqu’à présent, ils n’ont pas été en mesure de terminer la mission, a-t-il déclaré.

Pendant ce temps, un responsable nommé par la Russie dans la partie occupée de la région de Zaporizhzhia a déclaré à Reuters que les forces ukrainiennes auraient attaqué la station en utilisant des armes fournies par l’Occident. Evgeny Balytskyi insiste sur le fait qu’ils sont prêts à montrer à l’AIEA comment les Russes « gardaient l’installation nucléaire » et les Ukrainiens l’auraient attaquée, rapporte l’agence.

La Russie s’est emparée de la centrale électrique dans les premiers jours après l’invasion, et le bombardement de sa zone par les forces russes a provoqué un tollé international.

La centrale électrique du sud de l’Ukraine est toujours en activité et le personnel ukrainien est sous la supervision russe. L’AIEA ne parvient pas à maintenir un contact constant avec le personnel. La chaîne d’approvisionnement des équipements et des pièces est également perturbée, a déclaré Grossi à l’Associated Press.

Il y a beaucoup de matières nucléaires à la ZNPP qui doivent être inspectées par l’AIEA.

Ce que dit l’Ukraine

L’Ukraine a précédemment déclaré qu’une éventuelle visite de l’AIEA dans de telles circonstances menace la légitimation et la consolidation du contrôle russe sur le ZNPP.

« Nous savons que les Russes les poussent à venir. Ils veulent que l’AIEA vienne, puis déclarent que soi-disant tout va bien, le matériel nucléaire va bien, les radiations vont bien, les Russes sont des gars formidables », a déclaré le ministre ukrainien de l’Énergie, Herman. a déclaré Galushchenko.

« Nous n’accepterons jamais cela, car (…) c’est la légitimation de l’occupation russe de la station », a-t-il souligné.

Dans une interview mardi, Grossi a déclaré que lui et son équipe avaient besoin de protection pour se rendre dans la région de Zaporizhzhia, ce qui signifiait travailler à la fois avec la Russie et l’Ukraine.

« Je supplie les deux parties d’autoriser cette mission », a-t-il déclaré.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !