Le prince Charles a accepté un million de livres de la famille de Ben Laden

Le prince Charles a accepté un million de livres de la famille de Ben Laden

31.07.2022 0 Par admin

prince Charles

Crédit photo : Reuters

Le prince de Galles a accepté un paiement d’un million de livres de la part de la famille d’Oussama Ben Laden, rapporte le Sunday Times.

Le prince Charles a accepté de l’argent des deux demi-frères d’Oussama ben Laden en 2013, deux ans après la mort du chef d’Al-Qaïda, ajoute l’article.

La Prince of Wales Charitable Foundation (PWCF) a reçu le don.

La résidence royale, Clarence House, a déclaré avoir reçu l’assurance de la PWCF qu’il y avait eu « une diligence raisonnable approfondie » et que la décision d’accepter l’argent appartenait aux membres du conseil d’administration de la fondation.

« Toute tentative de le caractériser autrement est fausse », ont-ils déclaré à la BBC.

Clarence House a également déclaré qu’il contestait un certain nombre de points soulevés dans l’article de journal.

En 1994, la famille a désavoué Ben Laden, et rien n’indique que ses demi-frères aient été liés à ses activités.

Selon certaines informations, le prince Charles aurait accepté de l’argent de Bakr ben Laden, qui dirige une riche famille saoudienne, et du frère de Bakr, Shafiq, après avoir rencontré Bakr à Clarence House.

L’héritier du trône a pris l’argent – malgré les objections des conseillers de Clarence House et de PWCF, a rapporté le Sunday Times, citant des sources.

Cependant, Sir Ian Cheshire, président de la PWCF, a déclaré au journal que le don de 2013 avait été « soigneusement examiné » par les cinq membres du conseil d’administration de la fondation.

« Il y a eu une diligence raisonnable, des informations ont été obtenues auprès d’un large éventail de sources, y compris le gouvernement », a ajouté Sir Ian.

« La décision concernant le don a été entièrement prise par les membres du conseil d’administration. Toute tentative de suggérer le contraire est trompeuse et inexacte », a-t-il déclaré.

PWCF accorde des subventions à des organisations à but non lucratif enregistrées au Royaume-Uni pour mettre en œuvre des projets au Royaume-Uni, dans les pays du Commonwealth et à l’étranger.

Une analyse

Johnny Diamant

Correspondant pour les affaires de la famille royale

Aucune règle n’a été enfreinte, aucune loi n’a été enfreinte. Il y a eu tous les contrôles pertinents et même le ministère des Affaires étrangères a donné son avis – il a autorisé le don.

Alors pourquoi cette nouvelle s’est-elle retrouvée en première page ?

Une source de la Fondation caritative du Prince de Galles a déclaré à la BBC que les « péchés du père » – c’est-à-dire Oussama ben Laden – ne devraient pas empêcher les autres membres de la famille de faire un don. Ce qui est logique.

Mais le prince Charles ou son entourage ont-ils vraiment pensé que c’était une bonne idée de prendre de l’argent aux Ben Laden ? Ou pensaient-ils que ce n’était pas grave si cela n’était jamais rendu public ?

Après tout, dès qu’il serait rendu public – peu importe le nombre de contrôles effectués et les règles suivies – cela aurait de toute façon l’air terrible.

Tout comme un énorme don en espèces de l’ancien Premier ministre du Qatar ou une lettre d’un ami proche et assistant du prince Charles promettant un titre de chevalier à un citoyen saoudien en échange d’un don important.

Les ministres et les parlementaires sont, après tout, guidés par les urnes. La famille royale obtient sa place et son pouvoir d’une manière différente – grâce à la reconnaissance publique établie qu’en général, elle crée une bonne réputation pour le pays.

La donation des Ben Laden s’inscrit-elle dans ce modèle de monarchie – aussi éloignée soit-elle des crimes d’un homme désavoué par sa famille ?

Oussama ben Laden est en tête de liste des criminels les plus recherchés aux États-Unis. Il est soupçonné d’avoir commandité les attentats terroristes à New York et à Washington le 11 septembre 2001, qui ont fait près de 3 000 morts, dont 67 Britanniques.

Il a été tué par les troupes américaines en 2011.

Une source de PWCF a déclaré à la BBC que « bien que le nom [Ben Laden] ait une histoire très triste, les péchés du père ne devraient pas affecter le reste de la famille, qui est important dans sa région ».

La source a ajouté que le don avait été approuvé par le ministère des Affaires étrangères.

Crédit photo : CNN via Getty Images

Légende des photos,

La famille a renié Ben Laden

Ce n’est pas la première fois que le prince Charles et son organisme de bienfaisance font l’objet d’un examen minutieux pour les dons.

Le mois dernier, il a été rapporté que le prince Charles avait accepté une valise contenant un million d’euros en espèces de l’ancien Premier ministre qatari – l’un des trois dons en espèces totalisant environ 2,5 millions de livres sterling.

Clarence House a déclaré à l’époque que les dons du cheikh avaient été immédiatement transférés à l’une des organisations caritatives du prince et que toutes les réglementations nécessaires avaient été respectées.

La Charity Commission a ensuite décidé de ne pas ouvrir d’enquête sur le don.

En février, la police métropolitaine a ouvert une enquête sur des allégations selon lesquelles un organisme de bienfaisance aurait offert une aide honorifique à un ressortissant saoudien.

Clarence House a déclaré que le prince « ignorait l’offre présumée d’honneurs ou de citoyenneté britannique basée sur des dons à ses œuvres de bienfaisance ».

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !