Comment l'Ukraine et la Russie utilisent des drones pendant la guerre

Comment l'Ukraine et la Russie utilisent des drones pendant la guerre

25.07.2022 0 Par admin

Un soldat ukrainien portant des lunettes de réalité virtuelle s'apprête à lancer un drone

Crédit photo : Getty Images

Dans la guerre en Ukraine, des milliers de drones sont utilisés pour détecter les positions ennemies, lancer des missiles et diriger les tirs d’artillerie.

Les deux parties déploient des véhicules aériens sans pilote et des drones militaires de conception commerciale.

Quels drones militaires existe-t-il en Ukraine et en Russie ?

Le principal drone militaire de l’Ukraine est « Bayraktar » TB2 de production turque. Il a à peu près la taille d’un petit avion, possède des caméras à bord et peut être armé de bombes à guidage laser.

L’Ukraine est entrée en guerre avec une flotte de moins de 50 drones de ce type, explique Jack Watling du Royal United Services Institute (RUSI).

Selon lui, la Russie utilise principalement l’Orlan-10, plus petit et plus basique.

« La Russie a commencé la guerre avec quelques milliers d’entre eux, et il en reste peut-être quelques centaines », dit-il. Ces drones ont également des caméras et peuvent lancer des missiles.

Quelle est l’efficacité des drones militaires ?

Des deux côtés, les drones étaient les plus efficaces pour trouver les cibles ennemies et diriger les tirs d’artillerie sur elles.

« Les forces russes peuvent pointer leurs armes sur l’ennemi trois à cinq minutes après que le drone Orlan-10 a détecté une cible », explique le Dr Watling. Selon lui, sans eux, l’attaque pourrait prendre 20 à 30 minutes.

Le Dr Martina Miron, spécialiste des études de défense au King’s College de Londres, affirme que les drones ont permis à l’Ukraine d’étendre ses forces limitées.

« Dans le passé, vous auriez dû envoyer des unités des forces spéciales pour rechercher des positions ennemies, et vous auriez pu perdre des troupes », dit-elle. « Maintenant, vous ne risquez qu’un drone. »

Légende des photos,

Les drones russes Orlan-10 peuvent diriger des tirs d’artillerie en quelques minutes

Au cours des premières semaines de la guerre, le « Bayraktary » ukrainien a reçu des éloges.

« Nous avons vu comment ils ont attaqué des cibles telles que des dépôts de munitions et ont joué un rôle dans le naufrage du Moskva (navire militaire. – NDLR) », explique le Dr Miron.

Cependant, de nombreux « Bayraktars » ont détruit les systèmes de défense aérienne russes. « Ils sont gros, relativement lents et ne volent qu’à une hauteur moyenne, ils sont donc faciles à abattre », explique le Dr Watling.

Comment les drones non militaires sont-ils utilisés ?

Les drones militaires sont très chers – un Bayraktar TB2 coûte environ 2 millions de dollars.

Ainsi, les deux parties, en particulier l’Ukraine, se tournent vers de petits modèles commerciaux comme le DJI Mavic 3, qui coûte environ 2 000 dollars.

Selon un fabricant de drones ukrainien, il y a 6 000 drones dans les forces armées du pays, mais cela ne peut être confirmé.

Les drones commerciaux peuvent être équipés de petites bombes.

Cependant, ils sont principalement utilisés pour détecter les troupes ennemies.

« L’Ukraine n’a pas autant de munitions que la Russie », explique le Dr Miron. « Avoir des « yeux dans le ciel » pour identifier les cibles et guider les tirs d’artillerie signifie qu’ils peuvent mieux utiliser ce qu’ils ont. »

Cependant, les drones commerciaux sont beaucoup moins puissants que les drones militaires.

Le DJI Mavic a une portée de seulement 30 km et ne peut voler que pendant 46 minutes.

Les drones moins chers et plus petits volent encore moins longtemps et couvrent des distances plus courtes.

Comment chaque camp se défend-il contre les drones ?

La Russie utilise une protection radar contre les drones militaires et des appareils électroniques contre les drones commerciaux, explique le Dr Miron.

« Les troupes russes ont un fusil Stupor qui tire des impulsions électromagnétiques », dit-elle. Cela prive les drones commerciaux de la possibilité de naviguer à l’aide du GPS.

L’armée russe a également utilisé des systèmes en ligne tels qu’Aeroscope pour détecter et perturber les communications entre les drones commerciaux et leurs opérateurs.

Ils peuvent provoquer le crash du drone ou son retour à la base, et peuvent l’empêcher d’envoyer des informations.

Le drone ukrainien moyen fonctionne pendant environ une semaine, selon le rapport Rusi.

Qui fournit les drones ?

Selon la Maison Blanche, la Russie achète actuellement des drones militaires Shahid à l’Iran. Les forces rebelles houthies au Yémen les ont utilisées pour attaquer des cibles en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Les États-Unis fournissent à l’Ukraine environ 700 drones « kamikazes » militaires sans pilote Switchblade.

Ils sont chargés d’explosifs et se déplacent dans les airs jusqu’à ce qu’ils trouvent une cible.

La société SpaceX d’Elon Musk fournit à l’Ukraine son système de communication par satellite Starlink. Il assure une communication sécurisée entre les drones commerciaux et les opérateurs.

Actuellement, DJI a cessé de fournir des drones à la Russie et à l’Ukraine.

Comment l’Ukraine paie-t-elle les drones ?

L’Ukraine a lancé une collecte de financement participatif pour l’achat de 200 drones militaires.

« En plus des gros véhicules aériens sans pilote tels que le TB2, ils envisagent également de petits véhicules aériens sans pilote de reconnaissance à voilure fixe », explique Watling.

Le Kalush Orchestra, qui a remporté le concours Eurovision de la chanson cette année, a vendu son prix pour 900 000 dollars, qu’il a reversés à l’achat de drones PD-2 de fabrication ukrainienne.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !