L'Ukraine recevra quatre autres HIMARS des États-Unis. Combien y en a-t-il maintenant et comment ont-ils changé la guerre

L'Ukraine recevra quatre autres HIMARS des États-Unis. Combien y en a-t-il maintenant et comment ont-ils changé la guerre

20.07.2022 0 Par admin

HIMARS

Crédit photo : Pentagone

Les États-Unis fourniront quatre autres systèmes de missiles HIMARS à l’Ukraine dans le cadre d’un nouveau programme d’aide militaire, a déclaré le chef du Pentagone, Lloyd Austin.

« Cette semaine, nous publierons un nouveau paquet d’aide militaire à l’Ukraine. Il comprendra des munitions et des armes pour l’Ukraine, ainsi que quatre systèmes HIMARS », a déclaré Austin lors de la réunion régulière Ramstein-4 des ministres de la Défense.

Avec les derniers arrivés au cours des deux derniers mois, il devrait y avoir un total de 16 systèmes HIMARS en Ukraine.

La dernière fois que le transfert d’un autre lot de HIMARS vers l’Ukraine a été annoncé par les États-Unis le 9 juillet.

De plus, l’Ukraine a déjà reçu un certain nombre de systèmes MLRS M270 similaires.

Ces systèmes modifient déjà considérablement la situation sur les fronts de guerre.

Austin a noté que les États-Unis se sont engagés à fournir une aide à la sécurité à l’Ukraine pour un montant de plus de 2,6 milliards de dollars.

« Au total, notre aide comprend 12 MLRS HIMARS pour renforcer davantage la puissance de feu à longue portée de l’Ukraine. Et je tiens à souligner l’impact qu’ils ont déjà eu », a-t-il déclaré.

« Nous nous sommes également engagés à livrer deux systèmes de défense aérienne au NASAMS pour aider l’Ukraine à protéger ses militaires et ses civils contre les attaques de missiles russes. Les États-Unis s’engagent également à envoyer davantage de munitions à HIMARS, des munitions d’artillerie de précision et des véhicules tactiques, ainsi que d’autres moyens d’urgence. besoin de soutien. » a déclaré Austin.

Auteur de la photo, Capture d’écran de la vidéo

Ce que l’on sait sur HIMARS

M142 HIMARS est un système de tir de salve américain, son nom – High Mobility Artillery Rocket System – se traduit par « système de fusée d’artillerie à haute mobilité ».

Il s’agit d’un analogue de « Grads » ou de « Smerchivs » et « Hurricanes » à plus longue portée, mais avec un accent sur la précision.

Le navigateur GPS des fusées américaines leur permet de détruire des cibles en consommant moins de munitions.

Et le package HIMARS est plusieurs fois plus petit que, par exemple, « Gradu » – six missiles contre quarante « Gradu ».

Le prédécesseur de HIMARS dans l’armée américaine était et reste la plate-forme à chenilles M270 MLRS basée sur le véhicule de combat d’infanterie M2 Bradley.

Le 15 juillet, le ministre de la Défense Oleksiy Reznikov a annoncé que les premiers systèmes de tir à lancement multiple MLRS M270 étaient arrivés en Ukraine, mais il n’a pas précisé leur nombre.

Gamme de dégâts

Un facteur important dans le fonctionnement des systèmes est le type de munitions utilisées par HIMARS et M270 – leur portée peut varier des roquettes qui frappent à une distance de 40 ou 80 km aux puissants missiles balistiques ATACMS, dont les modifications peuvent avoir un rayon de frappe de jusqu’à 300 km.

Les experts militaires notent que l’Ukraine a déjà atteint une profondeur de dégâts de 85 km et s’attendent à ce qu’à l’avenir l’Ukraine puisse obtenir de nouvelles munitions capables de toucher une cible à une distance de 150 à 300 km.

Frappes sur les dépôts d’armes

La principale influence de HIMARS et de ses analogues sur la guerre est maintenant des frappes précises sur des objets d’une importance cruciale pour les Russes.

Officiellement, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie n’a pas été informé des frappes ukrainiennes sur les entrepôts. Des témoins oculaires des explosions, des journalistes militaires et des blogueurs des deux camps, ainsi que des responsables locaux ont partagé des informations et des preuves vidéo sur les réseaux sociaux.

La décentralisation des entrepôts et l’allongement des communications font que les convois de ravitaillement détruits par l’armée ukrainienne dans la région de Kyiv au début de la guerre réapparaissent sur les arrières russes.

Les observateurs suggèrent que HIMARS et M270 pourraient bientôt passer des grands arsenaux russes au quartier général des régiments, divisions et brigades des forces russes, et plus tard – aux postes de commandement plus petits des bataillons et des compagnies.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !