Le Ghana a confirmé deux cas de virus mortel de Marburg. Létalité 50%

Le Ghana a confirmé deux cas de virus mortel de Marburg. Létalité 50%

18.07.2022 0 Par admin

Virus

Crédit photo : Getty Images

Deux cas du virus mortel de Marburg (ou virus de Marburg), qui provoque une fièvre hémorragique sévère, ont été signalés au Ghana. Ce virus appartient à la même famille qu’Ebola.

Les deux patients avec un diagnostic confirmé sont décédés à l’hôpital. Ces cas se sont produits dans la région sud d’Ashanti.

Les pays d’Afrique centrale et orientale sont les plus sujets aux épidémies du virus de Marburg, mais cela est extrêmement rare.

Les autorités ghanéennes disent prendre la situation très au sérieux. 98 personnes ont déjà été envoyées en quarantaine stricte.

En moyenne, le virus a un taux de mortalité de 50 %, mais l’OMS prévient qu’il est plus élevé dans les pays où les options de traitement sont limitées.

Le virus de Marburg se transmet par les fluides corporels – sang, excréments, sueur et salive. Au début, le patient ressent des maux de tête et des douleurs musculaires, des frissons et de la fatigue.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes s’aggravent, une maladie du foie commence, accompagnée d’un ictère, d’une perte de poids et de saignements de la bouche et du nez.

Habituellement, la maladie dure environ trois semaines. Afin de sauver la vie du patient, il est nécessaire de maintenir la fonction hépatique et d’abaisser la température corporelle.

Dans les pays où les médicaments nécessaires à cette fin manquent, les patients meurent généralement.

Les porteurs du virus de Marburg sont généralement des oiseaux. Les autorités du Ghana et d’autres pays africains ont exhorté les habitants à éviter les grottes où vivent ces mammifères et à cuisiner soigneusement toute autre viande.

Le virus tire son nom du fait qu’il a été découvert pour la première fois en Allemagne en 1967. Puis sept personnes en sont mortes. Mais depuis lors, les cas en Europe ne se sont pas répétés.

La plus grande épidémie mortelle du virus Marbuza s’est produite en Angola en 2005, plus de 200 personnes en ont été victimes.

Des cas distincts ont été enregistrés au Congo, au Kenya, en Afrique du Sud et en Ouganda.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber