Google a été condamné à une amende de 400 millions de dollars en Russie pour une vidéo sur la guerre en Ukraine

Google a été condamné à une amende de 400 millions de dollars en Russie pour une vidéo sur la guerre en Ukraine

18.07.2022 0 Par admin

Google

Crédit photo : Getty Images

Un tribunal de Moscou a reconnu Google coupable de « violation répétée des restrictions d’accès à des documents contenant des informations interdites en Russie » et a condamné le géant international de l’informatique à une amende de près de 22 milliards de roubles (400 millions de dollars). C’est la deuxième fois que Google fait l’objet d’une amende. Le premier a été nommé à la fin de l’année dernière – et il était trois fois plus petit.

Le tribunal a précisé que le montant de l’amende est de 10% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise en Russie.

L’entreprise elle-même met fin à ses activités en Russie.

Le représentant de Google a insisté devant le tribunal pour mettre fin à la procédure dans l’affaire en raison du manque de fondement et du manque de preuves des accusations.

Le 24 décembre, un tribunal d’instance de Moscou a déjà reconnu Google coupable de refus répété de supprimer des informations interdites et a infligé pour la première fois une amende de plus de 7,2 milliards de roubles.

Amendes réversibles

Les tribunaux russes n’ont commencé à infliger des amendes aux réseaux sociaux occidentaux pour ne pas avoir supprimé les informations interdites en Russie qu’en 2021. Le Code administratif a été complété fin 2020 par l’article 13.41 correspondant.

Roskomnadzor envoie des rapports au tribunal si les réseaux sociaux ignorent les exigences du régulateur et ne bloquent pas les publications indiquées par les autorités.

Initialement, les tribunaux infligent des amendes aux réseaux sociaux pour des montants relativement faibles, mais si les violations, de l’avis de l’autorité de contrôle et des tribunaux, se poursuivent et que les réseaux ne suppriment pas les « contenus interdits », alors le tribunal inflige déjà une amende variable – il s’agit d’un certain pourcentage du chiffre d’affaires de l’entreprise, et une telle amende fois plus élevée.

Pourquoi cette fois ?

La raison de la nouvelle amende ronde pour Google, déclarée dans roskomnadzor, était le matériel publié sur la vidéo hébergeant YouTube, qui appartient à la société.

Il aurait « favorisé délibérément la diffusion » d’informations non fiables sur l’invasion russe de l’Ukraine. Mais pas seulement : le géant de l’informatique a également été mis en cause pour des supports « promouvant des opinions extrémistes et l’idéologie d’organisations terroristes », ainsi que des instructions pour la fabrication d’explosifs.

Roskomnadzor a envoyé 17 messages à Google LLC avec une demande de suppression de YouTube « d’informations non fiables » sur l’invasion russe qui « discréditent » l’armée russe. L’information n’a pas été supprimée, précise « RIA Novosti ».

Le 16 juin, la filiale russe de Google, Google LLC, a déposé son bilan auprès du tribunal arbitral de Moscou. La société a déclaré que le travail du bureau de Moscou et le respect des obligations financières étaient devenus impossibles en raison de la saisie du compte bancaire.

Le tribunal arbitral a saisi des actifs suite à des réclamations contre Google LLC de plusieurs chaînes de télévision. La plus grosse amende de 1 milliard de roubles a été saisie en avril en faveur du « tsargorod » Konstantin Malofeev.

La chaîne de télévision a poursuivi la société pour avoir bloqué sa chaîne YouTube. Le tribunal russe s’est rangé du côté de la chaîne de télévision, jugeant le blocage illégal. « Tsarhorod » a annoncé qu’il dépenserait l’argent reçu pour soutenir « l’opération spéciale » en Ukraine.

Voulez-vous recevoir les principales nouvelles dans le messager? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !