Fusillade dans un club gay d'Oslo : deux morts, la police évoque une attaque terroriste

Fusillade dans un club gay d'Oslo : deux morts, la police évoque une attaque terroriste

25.06.2022 0 Par admin

la police d'Oslo

Photo de l’EPA

Deux personnes ont été tuées et 21 autres blessées lors d’une fusillade dans une boîte de nuit et dans les rues avoisinantes du centre de la capitale norvégienne Oslo, a indiqué la police.

La fusillade fait l’objet d’une enquête en tant qu’acte de terrorisme.

Vers 01h00 heure locale (00h00 heure de Kyiv), il y a eu une fusillade à trois endroits, dont un bar gay. Le suspect a été arrêté, deux armes lui ont été confisquées.

Les coups de feu ont été tirés au London Pub, un bar gay populaire, ainsi qu’au Herr Nilsen Jazz Club et à emporter.

La Gay Pride annuelle devait avoir lieu à Oslo samedi, mais a été annulée sur les conseils de la police.

Le Premier ministre norvégien Jonas Gar Stoere l’a qualifié d' »attaque horrible et profondément choquante contre des innocents ».

« J’ai vu un homme avec un sac arriver, il a pris une arme et a commencé à tirer », a déclaré Olav Renneberg, journaliste à la chaîne publique NRK.

Le suspect était connu des services de sécurité norvégiens.

Un témoin au London Pub a déclaré à NRK qu’il avait été blessé par un morceau de verre brisé.

J’étais au bar extérieur à Londres quand c’est arrivé. J’ai remarqué qu’un coup de feu avait été tiré et j’ai été touché par un éclat de verre. Il y avait de plus en plus de coups de feu, alors j’ai couru vers le bar intérieur et j’ai essayé d’emmener autant de personnes que possible. possible avec moi. « , – dit-il.

« Au début, les gens ne comprenaient pas ce qui se passait, mais ensuite c’est la panique », a ajouté le témoin.

Une autre femme a déclaré au gang Verdens que le tireur ciblait spécifiquement des personnes. « Quand j’ai réalisé que c’était grave, j’ai couru. Un homme ensanglanté gisait immobile sur le sol », a-t-elle déclaré.

Un autre homme a déclaré au journal qu’il avait vu de nombreuses personnes au sol avec des blessures à la tête.

La ministre norvégienne de la Justice, Emily Enger Mel, a déclaré que l’incident avait secoué le pays.

« La Norvège est une communauté de confiance, où tout le monde devrait se sentir en sécurité dans les rues le samedi soir », a déclaré NRK en la citant.

Vous voulez obtenir les meilleures nouvelles dans Messenger ? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !