La Russie a déclaré que les corps de 152 soldats ukrainiens avaient été retrouvés à Azovstal. Ils promettent de les remettre à l'Ukraine

La Russie a déclaré que les corps de 152 soldats ukrainiens avaient été retrouvés à Azovstal. Ils promettent de les remettre à l'Ukraine

31.05.2022 0 Par admin

Azovstal

Photo par Getty Images

Légende de la photo,

Usine d’Azovstal partiellement détruite

La Russie a déclaré que les corps retrouvés dans le « fourgon isotherme » dans les tunnels sous l’usine d’Azovstal à Marioupol seraient remis à l’Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a déclaré que les troupes russes avaient trouvé 152 corps de soldats ukrainiens morts à Azovstal.

Les responsables militaires russes affirment également que les corps ont été minés par « quatre engins explosifs ».

L’Ukraine n’a pas encore fait de commentaires à ce sujet.

Les forces russes ont pris le contrôle de Marioupol en avril, mais des milliers de soldats ukrainiens sont restés à l’usine, défendant la dernière tête de pont de la défense ukrainienne à Marioupol sur la mer d’Azov.

Parmi eux se trouvaient des soldats d’un détachement séparé des forces spéciales d’Azov, des marines, des gardes-frontières, des policiers, des combattants de la défense territoriale de Marioupol. Les défenseurs d’Azovstal ont demandé à plusieurs reprises l’évacuation des civils et des blessés de l’usine.

Des avions et de l’artillerie russes tiraient régulièrement sur le territoire d’Azovstal.

La plupart des civils ont été évacués fin avril et début mai, mais la Russie n’a pas autorisé l’évacuation des soldats blessés. Le 5 mai, le commandant adjoint d’Azov, Sviatoslav Palamar, a déclaré que « les blessés meurent à l’agonie » à l’usine.

L’évacuation des soldats blessés n’a commencé que le 16 mai. À ce moment-là, 53 Ukrainiens grièvement blessés ont été emmenés dans un établissement médical à Novoazovsk pour y être soignés. 211 autres personnes ont été emmenées à Olenivka par le couloir humanitaire. Ces villes sont situées sur le territoire de la « RPD » autoproclamée.

Photo par Getty Images

Légende de la photo,

Evacuation des combattants blessés d’Azovstal

Du 18 au 20 mai, la Russie a déclaré qu’un total d’environ 2 500 combattants d’Azovstal s’étaient rendus. Ils ont été emmenés en territoire occupé par la Russie, où ils sont toujours.

L’Ukraine s’est montrée très prudente sur ce qui s’est passé à Marioupol, l’appelant une évacuation, une évacuation ou une opération.

Le président Zelensky a déclaré que « Azovstal » comptait « un grand nombre de personnes héroïques » – la Garde nationale et les gardes-frontières, les parachutistes et les « Azovs », les employés du SBU et les médecins.

Le président a également salué les « pilotes héroïques, qui savaient que c’était difficile, savaient voler jusqu’à Azovstal et leur apporter des médicaments, de la nourriture, de l’eau, ramasser les corps des blessés, c’est presque impossible », mais quand même « y ont volé ».  »

« Nous avons perdu beaucoup de pilotes là-bas », a déclaré le président Zelensky.

La Russie a déclaré que les prisonniers seraient jugés.

La partie ukrainienne espère un échange. Le 30 mai, la vice-ministre de la Défense, Hanna Malyar, a déclaré que les négociations sur l’échange des défenseurs capturés de Marioupol étaient en cours et que les informations les concernant étaient secrètes.

« Bien sûr, nous avons toutes les informations, mais pour le moment, elles sont secrètes. Elles sont liées non seulement au processus de négociation lui-même, mais aussi à la sécurité de ces personnes. Ce sont des données personnelles, c’est compréhensible », a déclaré Malyar.

Vous voulez obtenir les meilleures nouvelles dans Messenger ? Abonnez-vous à notre Telegram ou Viber !